08 novembre 2022

277. Burton : Batman

1001 films de Schneider : Batman

Sur la liste des meilleurs films de They Shoot Pictures...
1873ème rang


Film américano-britannique réalisé en 1989 par Tim Burton
Avec Michael Keaton (Batman), Jack Nickolson (Joker), Kim Basinger (Vicki Vale), Robert Wuhl (Alex Knox), Pat Hingle, Billy Dee Williams, Jack Palance, 

Tim Burton dans l'Obs d'octobre 2022 : '' Revu aujourd'hui, mon Batman a  l'air d'une comédie romantique.,''

Le triomphe de ce film est à l'origine de la super-héros-mania actuelle. Je commence à en avoir bien marre de tous ces films de super-héros (et on remet ca avec les super-héroïnes, en produisant la même histoire avec des acteurs féminins) à la trame répétitive et convenue.
Et si Marvel, un jour, après avoir empoché suffisamment de milliards de dollars, nous surprenait en produisant des films inspirés de gens ordinaires : un gardien de garage souterrain, une employée de Walmart, un vendeur d'autos usagés, un homme, une femme.

Batman, le justicier insécure, est un personnage tout en retenu à côté du flamboyant Joker. Tout l'écran à Nicholson qui nous ramène Jack Torrance (The Shining) en dix fois plus tordus. Pauvre Keaton.

Joker qui vandalise les toiles du musée : un avant-goût de nos jokers écocologiques (pas de fautes, ici) d'aujourd'hui qui, pour avoir 15 minutes de gloire, nous font croire qu'ils se préoccupent vraiment de choses sur lesquelles ils auraient de la difficulté à écrire 10 lignes intelligentes.

Vicky Vale, la journaliste interprétée par Kim Basinger, a été un personnage introduit par Bob Kane, l'auteur de la bande dessinée. Ce personnage a été inspiré par sa rencontre avec une jeune actrice hollywoodienne peu connue à l'époque (fin des années 40), Norma Jean Baker aussi connue sous le nom de Marilyn Monroe. 

Gotham City, le portrait du Manhattan du début des années 80.
Je me souviens, lors de mon premier voyage à New York à l'automne 1982, en sortant du tunnel Lincoln reliant New Jersey à Manhattan, avoir aperçu comme première image de New York, gisant sur le bas-côté, une voiture désossée criblées de balles. Bonjour Gotham.

 Le Manhattan d'aujourd'hui est méconnaissable par rapport à cette époque, une des plus sombres de son histoire.


Coup d'envoi de la fantastique campagne publicitaire pour ressusciter Manhattan en 1977.

Cette campagne publicitaire pour attirer les touristes s'inscrivait dans le développement d'une nouvelle idéologie du développement urbain qui se répandant en Amérique du Nord et qui peut être résumée par cette imprécation : Haro sur les banlieues. Revenez habiter la ville-centre où se trouve la vraie vie urbaine avec ses institutions culturelles, ses cinémas, ses restaurants, la convivialité de la vie de quartier. Greenwich : un village au cœur d'une mégalopole.

Étant professeur de géographie urbaine au Collège (niveau Classes terminales) de Maisonneuve à Montréal dans les années 1980, j'ai souvent organisé, des excursions à New York pour mes étudiants.


Le premier Batman au cinéma adapté du personnage créé en 1939 par Bob Kane.
Film de 1943 réalisé par Lambert Hillyer.
Une série de 15 épisodes en 4 heures 20 minutes.







Mais on peut remonter plus loin dans le temps.
The Bat Whispers film réalisé en 1930 par Roland West.
Le premier plan en plongée sur un gratte-ciel de New York a été repris par Tim Burton.





Pourquoi pas remonter plus loin !
The Bat film réalisé en 1926 par Roland West dont il fera un remake en 1930.









Critique Cahiers du cinéma. Numéro 423. Vampire par Iannis Katsahnias suivi de Batmania en neuf temps. Histoire par Bill Krohn. Cette phrase comme un baume : '' Et Batman réalise l'imaginaire de tous les enfants en deuil que nous sommes. '' (Katsahnias)

Visionné, la première fois, le 16 décembre 1989, sur VHS, à Montréal.
Mon 277ème film visionné de la liste des 1001 films du livre de Schneider.

Aucun commentaire:

Publier un commentaire