26 avril 2008

86. Lewis : The Nutty Professor

1001 films de Schneider : The Nutty Professor
Titre français : Docteur Jerry et Mister Love

Dans la liste des 1000 meilleurs films selon They Shoot Pictures...
991ème rang

Film américain réalisé en 1963 par Jerry Lewis
Avec Jerry Lewis, Stella Stevens, Del Moore

"Jerry Lewis est fort peu apprécié dans son pays. Il suscitera toutefois une grande admiration de la part de certains critiques français qui voient en lui le continuateur des gloires burlesques de la grande époque." Monsieur Cinéma, Nos films de toujours. 

Je dois avouer que je fais partie de ceux qui sont médusés par l'affection portée à Jerry Lewis par les Français. Jerry Lewis a toujours été, pour moi, le cancre de la comédie. Son humour, aussi subtil qu'un Boeing dans une tour de centre-ville, m'a toujours tombé royalement sur les nerfs. C'est peut-être parce que le burlesque me laisse, au mieux, la plupart du temps indifférent. Par exemple, si vous m'invitez à voir un film de Mel Brooks, prévoyez quelques psychotropes hilarants; quelques bières pourraient aussi faire l'affaire.

Ce qui me fascine par-dessus tout dans ce film, c'est l'utilisation de la couleur. Le flamboiement des rouges, des bleus, des jaunes posés en a-plat traverse le film. La plus grande costumière de l'histoire du cinéma américain, Edith Head, les reproduit sur les vêtements de Stella.


Edith Head est tout simplement la reine de la création des costumes du cinéma américain. Elle participa à ce titre à 418 films de 1927 à 1980 et remporta 8 oscars en cours de route.

La scène la plus célèbre de ce film. La scène finale lors du bal de promotion : la descente aux enfers du professeur Kelt qui voit son personnage charismatique de Buddy Love se métamorphoser graduellement en professeur Nigaud devant tous les élèves de la promotion.


C'est probablement à cause de cette scène (du moins je l'espère, parce que pour le reste, non vraiment pas) que ce film mérite sa place dans beaucoup de palmarès. Brian de Palma s'en serait-il inspiré pour l'épisode du bal de finissants de Carrie qui, également se métamorphose passant d'ange à démon.



John Travolta dans Saturday Night Fever est, en fait, un clone de Buddy Love (Jerry Lewis)


Pas de lecture cinéphilique en cours. Je suis immergé dans Millénium de Stieg Larsson. Pourtant, je suis toujours déçu par ces "coup-de-cœurs" médiatiques. Non, c'est faux, j'ai adoré au-delà de toute mesure, "Le seigneur des anneaux" de Tolkien.
Visionné, la première fois, le 8 décembre 1971 à la télévision à Québec
Mon 86ème film visionné de la liste des 1001 films du livre de Schneider

Aucun commentaire:

Publier un commentaire