27 août 2012

230. Allen : Hannah and Her Sisters

1001 films de Schneider : Hannah and Her Sisters
Titre français : Hannah et ses soeurs

Dans la liste des 1000 meilleurs films  selon They Shoot Pictures...
527ème rang

Film américain réalisé en 1986 par Woody Allen
Avec Woody Allen, Mia Farrow, Dianne Wiest, Barbara Hershey, Michael Caine, Carrie Fisher, Max von Sydow

Je ne sais pas pour vous mais, pour moi, il me semble que j'aurais préféré faire l'impasse sur notre hypochondriaque préféré (dont j'aime beaucoup la prestation, par ailleurs)  en  le coupant au montage et en ne gardant et développant que le labyrinthe des relations amoureuses de nos trois beautés désespérées. 

C'était une belle occasion de faire un film de Woody Allen sans Woody Allen. À  toutes les fois qu'il apparaît à l'écran, on a l'impression d'entrer dans une séquence de stand-up comique complètement dissonant par rapport au drame en développement.

Ne faisons pas trop la bouche fine : j'aime beaucoup ce film en particulier le personnage joué par Michael Caine qui bafouille entre deux relations amoureuses - l'histoire que j'aime dans ce film.
Un grand casting pour cette histoire qu'Allen développe en "feel-good movie". Max von Sydow - encore un clin d'œil d'Allen à son maître Bergman mais il  me semble sous-employé.

Visionné, la première fois, le 3 janvier 1988 au cinéma Ouimetoscope à Montréal
Le Ouimetoscope (fondé par Léo-Ernest Ouimet) fut la première salle de cinéma permanente au Canada. Elle fut inaugurée le 1er janvier 1906 sur la rue Ste-Catherine au coin de la rue Montcalm.


La 2ème mouture du Ouimetoscope que j'ai fréquenté dans les années 1980. 
Sera transformé prochainement en condos de luxe - êtes-vous surpris?

Mon 230ème film visionné de la liste des 1001 films du livre de Schneider

3 commentaires:

  1. On peut tout de même regretter ce Woody Allen là quand on voit "To Rome with love"...

    RépondreEffacer
  2. Oui, oui, oui. On a l'impression qu'Allen n'exerce plus aucun discernement dans sa production.

    RépondreEffacer
  3. Whatever works était assez bon mais autrement sa production devient en effet assez triste

    RépondreEffacer