27 juin 2010

179. Arnold : The Incredible Shrinking Man

1001 films : The Incredible Shrinking Man
Titre français : L'Homme qui rétrécit

Au 939ème rang de la liste des films de  They Shoot Pictures...

Film américain réalisé en 1957 par Jack Arnold
Avec Grant Williams et Randy Stuart

Un bon film de science-fiction des années 50 à mettre dans votre parcours de cinéphile. J'ai un faible pour ceux-ci.

C'était l'époque la plus dramatique de la Guerre froide, le péril nucléaire planait sur l'Occident, sur la planète, en fait. La Bombe traversait toutes les consciences. Je me souviens que ma mère nous disait quand la météo pétait les plombs que c'était à cause de la Bombe, aujourd'hui on dit que c'est à cause des changements climatiques ou de Sarkozy.

Alors pour expliquer l'impossible, on a la Bombe. Quel aubaine pour la science-fiction.

Deux parties dans ce film :
La première, banale, décrit la progression de la maladie et ses conséquences sur l'environnement social de notre héros. Convenu.
La deuxième est magique.
Après sa lutte avec le chat (vous ne verrez plus jamais minou de la même manière) qui est un des grands moments de mise en scène de ce film, le petit bonhomme qui, par inadvertance, se retrouve dans le sous-sol abandonné de tous, commence une nouvelle vie dont le but est de survivre dans cet environnement hostile où une araignée est King Kong et une aiguille, l'épée qui pourra l'abattre. Un travail remarquable, pour l'époque, afin de transformer les objets de la vie quotidienne dans des dimensions vertigineuses.

Un remake est en préparation pour 2012 avec Eddy Murphy; que Dieu nous en protège.

Critique. Cahiers du Cinéma. Juin 1957. Numéro 72. En attendant Zugsmith par Charles Bitsch
Les 300 premiers numéros des Cahiers du Cinéma sur Archive.org

Visionné, la première fois, le 24 août 1981 à la télévision à St-Antoine-sur-Richelieu
Mon 179ème film de la liste des 1001 films du livre de Schneider
Mis à jour le 1er janvier 2023