30 novembre 2009

151. Tati : Les Vacances de monsieur Hulot

1001 films dd Schneider : Les Vacances de monsieur Hulot

Dans la liste des 1000 meilleurs films selon They Shoot Pictures...
253ème rang

Film français réalisé en 1953 par Jacques Tati.
Avec Jacques Tati

Ça tombe bien, les nôtres de vacances, viennent de se terminer. On n'a pas pu compléter le mini-tour de la Méditerranée (Espagne-Maroc-Algérie-Tunisie-Italie) parce que nous n'avions pas fait de réservation pour le traversier Tunis-Palerme (Sicile) et que tout était complet depuis des lunes. 

Après avoir traversé l'Espagne du nord au sud et le Maroc par le Rif nous nous sommes baladés pendant 14 jours en Algérie (14 jours étant la limite de notre visa de séjour) puis retour à Paris en empruntant la route étroite et cahoteuse des montagnes du Rif (nord du Maroc) et la route qui longe la Costa del Sol en Espagne afin de nous soulager un peu des rigueurs de la vie quotidienne un peu spartiate au pays du socialisme à la Boumediene.

Retenons : Un grand coup de cœur pour l'Algérie et une affection plus particulière pour les Berbères Kabyles. Entendre Idir chanté A Vava Inouva à travers un petit transistor d'un jeune berbère assis sur les bords d'un cours d'eau encastré dans une vallée de l'Aurès fut une expérience émotionnelle bouleversante.

Donc, retour à Paris, vacances terminées. Le soir précédant le retour à Montréal, ces Vacances de monsieur Hulot.

Le facteur de Jour de fête a troqué son vélo pour une Amilcar 1924 pétaradante, annonciatrice des perturbations que subiront les vacanciers de l'Hôtel de la Plage. Tout le monde va écoper, sauf Martine, la jeune blonde imperturbable - dont la princesse Leia de Star Wars a emprunté les rouleaux sur les oreilles - spectatrice comme nous des facéties, des gaffes et des pantalonnades de Hulot.

Ni film muet, ni film parlant, un film sonore. Est-il un son plus représentatif de l'ennui qui règne dans ce type de vacances en pension complète que le bruit, fortement amplifié par Tati, que fait la porte de la salle à manger à chaque fois que quelqu'un y passe. Je vous assure, ce bruit vous poursuivra le restant de vos jours à chaque fois que vous pensionnerez à un quelconque Hôtel de la Plage, ce que je ne vous souhaite pas, évidemment, à moins d'y rejouer Hulot.

Avez-vous reconnu Jean-Sol Partre - clin d'œil au Bison Ravi - l'intello à pipe et lunettes draguant Martine à l'aide de lectures d'articles analysant la conjoncture politique à travers une grille marxiste 

Visionné, la première fois, le 10 août 1977 au cinéma à Paris
Mon 151ème film visionné des 1001 films du livre de Schneider

1 commentaire:

  1. Les films de Tati sont des friandises, des bouffées d'air frais avec un regard faussement naïf sur la vie et les hommes.

    "Les vacances de M. Hulot" n'échappent pas à la règle.

    RépondreEffacer