vendredi 1 mars 2013

248. Bergman : Les fraises sauvages

1001 films : Smultronstället
Titre français : Les fraises sauvages
Dans la liste des 1000 meilleurs films du 20ème siècle

Film suédois réalisé en 1957 par Ingmar Bergman (1918-2007)
Avec Victor Sjöstrom (1879-1960), Ingrid Thulin (1926-2004),  Gunnar Björnstrand (1909-1986), Bibi Andersson (1935)

Dernière présence au cinéma de Victor Sjöstrom qui avait commencé sa carrière d'acteur et de réalisateur la même année en 1912.

Cinquième Bergman depuis le numéro 240. Évidemment, tout ça est dû à la rétrospective que j'ai suivi au cinéma St-André-des-Arts à l'automne de 1988.
C'est la cinquième  fois que je vois ce film. Toujours autant d'affection pour cet ancien  professeur d'université, le  fait que je sois moi-même un prof à la retraite n'est sûrement pas étranger à cette affection.

Un film qui commence comme un film d'horreur. Monsieur Borg, professeur d'université à la retraite, fait un cauchemard qui va ébranler sa forteresse intérieure,  ce qui bouleversera tout au moins sa journée sinon le reste de sa vie

 
 Sur une musique du compositeur de musique électronique danois, Anders Trentemoller, Haxan

Ce film, une sorte de road-movie sur les routes de Suède à la période du solstice d'été, c'est l'histoire d'un vieux grognon rigide qui, grâce à des incursions, par le souvenir, dans les moments émouvants de son adolescence fait un fait une découverte désespérée à la fin de sa vie : le bonheur est dans le pré...sent de l'émotion ressentie.
Je retiens avec beaucoup d'émotion ce visage de marbre d'Ingrid Thulin (1ère apparition chez Bergman) - qui a dit que froideur et dureté éloignaient la beauté? (Probablement personne mais je trouvais que ça faisait bien pour terminer ce message)

Berlin 1958 : Ours d'or
Évaluation Mediafilm : Cote 1. Chef-d'oeuvre
Toutes les informations sur le film sur IMDB
Visionné, la première fois, le 23 décembre 1988 au cinéma St-André-des-Arts à Paris
Mon 248ème film visionné de la liste des 1001 films du livre de Schneider

2 commentaires:

  1. Je n'ai pas vu ce film mais quand voyant écrit "Sjöström" j'ai refait quelques recherches pour voir si certains films perdus n'auraient pas été retrouvés. Malheureusement non... À quand l'intégrale Sjöström? (Elle n'est pas bien longue). Sinon je viens de pêcher cela:

    He was the mentor of the young Ingmar Bergman, and at the age of 78 he played the leading part in "Wild Strawberries" (1957). Bergman used to say that it was Victor's film, that Victor took over it. You get a glimpse of how and why when you see Victor's face in the last scene.

    RépondreEffacer
  2. J'ai vu huit films de Sjostrom (tous des muets). Deux à voir absolument : La charette fantôme et The Wind, quoique tous ses films soient merveilleux. Prochaine intégrale pour me faire plaisir : Hitchcock - 86 films incluant ses réalisations télé = une année de visionnement.

    RépondreEffacer