vendredi 26 janvier 2007

9. Kurosawa : Les sept samouraïs

1001 films de Schneider : Shichinin no samurai.
Titre français : Les sept samouraïs

Au 22ème rang

Film japonais réalisé en 1954 par Akira Kurosawa (1910-1998)
Avec Takashi Shimura, Toshirô Mifune, Yoshio Inaba

J'ai eu la chance de rencontrer ce monument du cinéma grâce au ciné-club que Radio-Canada présentait dans les années 60. Ce fut, pour moi, une période intensive de visionnements de films sous-titrés, inaccessibles dans les cinémas de la ville de Québec.
Alors, tous les mardis soir à 23 heures, je me plongeais dans le cinéma d'auteur international : les films des Bergman, Pasolini, Bunuel, Rossellini, Dreyer et autres réalisateurs peu populaires, tous films en noir et blanc et sous-titrés.

Les sept samouraïs, c'est l'histoire d'un village qui, constamment ravagé par des hordes de bandits, engage des samouraïs pour protéger ses habitants.
La majorité des amateurs de cinéma connaisse ce film même s'ils ne l'ont jamais vu. En effet, le remake américain de ce film, The Magnificent Seven, a toujours été, depuis sa sortie en 1960, un film très populaire.
Attention: il faut voir la version originale de 207 minutes et non celle décrite dans le livre de Schneider qui n'a que 155 minutes et qui donne la part belle aux actions guerrières au détriment de l'approfondissement psychologique de la personnalité des différents samouraïs.
Un élément du scénario est agaçant sinon révoltant pour nous, spectateur occidentaux du 20ème siècle : la méfiance des villageois envers les samouraïs même après qu'ils aient mis leur vie en jeu pour les protéger. Ce comportement s'explique par le système de castes qui existaient dans le Japon du 17ème siècle et qui interdit toutes interrelations entre de simples villageois et l'ordre des samouraïs.
Soulignons dans le rôle du jeune samouraï, Toshiro Mifune, qui deviendra l'acteur japonais le plus connu en Occident.
Dans les listes des cinéphiles, ce film est souvent classé parmi les dix meilleurs films de tous les temps.

Gagnant du Lion d'argent au Festival international du film de Venise.
Mediafilm. Cote 1. Chef-d'oeuvre
Toutes les informations sur le film sur IMDB
Visionné, la première fois, en 1965 à la télévision à Québec
Mon 9ème film visionné des 1001 films de Schneider

4 commentaires:

  1. Cher ami

    Avant d'affirmer des choses fausses, il serait plus avisé d'être un peu plus regardant dans tes commentaires. En effet, ce film figure bien dans la liste des meilleurs films de Cinéfiches. Noté 17/20. Peut-être que ta fougue péremptoire n'a pas vu que le film avait été crédité pour l'année 1955 et non 1954. Ce qui peut expliquer ta fallacieuse affirmation. Sans rancune.
    Jean-Claude Fischer

    http://www.cinefiches.com/film.php?id_film=7375

    RépondreEffacer
  2. Très honoré de votre visite.
    Désolé de mon erreur. Votre liste ne méritait pas cette "fougue péremptoire" passagère, d'autant plus que, depuis, j'ai beaucoup consulté votre liste. Ce sont les aléas du blogueur. Mais j'y remédie immédiatement.
    Par ailleurs, ce serait formidable si vous écriviez le nom du réalisateur à côté du titre. Surtout que ce n'est déjà pas toujours facile de s'y retrouver avec des titres traduits en français.
    Merci pour votre intervention.

    RépondreEffacer
  3. bonjour je viens de l'acheter en dvd et j'ai vraiment bien aimé,
    toshiro mifune est impressionnant.
    et je confirme qu' il est bien meilleur que le remake americain

    RépondreEffacer
  4. Your blog keeps getting better and better! Your older articles are not as good as newer ones you have a lot more creativity and originality now keep it up!

    RépondreEffacer