dimanche 28 mars 2010

166. Allen : Sleeper

1001 films : Sleeper
Titre français : Woody et les robots

Dans la liste des 1000 meilleurs films du 20ème siècle

Film américain réalisé en 1973 par Woody Allen (1935)
Avec Woody Allen et Diane Keaton

Suite du bêtisier des traductions de titre de film :
Encore une traduction ahurissante du titre d'un film américain.
Connaissez-vous un autre film dans lequel l'on retrouve le prénom de l'acteur principal dans le titre?
Imaginons Il buono, il brutto, il cattivo de Sergio Leone traduit par Clint, la brute et le truand.
Allen fut tellement en colère contre ce titre (inventé par un distributeur québécois) qu'il a fait mettre dans tous les contrats de distribution de ses films l'interdiction d'utiliser son nom dans les titres de ses films.

Un film de science-fiction de Woody Allen, il fallait s'attendre à une satire de ce type de film. On n'est pas déçu. L'histoire, vaguement inspirée d'une oeuvre de H.G. Wells, "The Sleeper Awakes" publié en 1910, n'est qu'accessoire. C'est plutôt l'occasion pour Allen d'aligner une pléthore de gags à la manière d'un stand-up comic.

En voici trois que j'aime bien :

Keaton : "C'est incroyable, vous n'avez pas fait l'amour depuis 200 ans?
Allen : Plutôt 204, si on compte mon mariage.

Allen : Mon cerveau est mon deuxième organe favori.

Allen : J'ai manqué deux cents ans de rendez-vous avec mon psychanalyste. Si je ne les avais pas manqués, je serais probablement presque guéri aujourd'hui.
Pauvres shrinks (slang qui signifie professionnels de la santé mentale), Allen les maltraitera régulièrement dans tous ses films des années 70.

J'aime bien aussi que dans ce film l'on prenne à contre-pied les tendances à diaboliser certains comportements de masse- par exemple, le tabac et le fast food, après de nombreuses études faites au 22ème siècle, sont déclarés bénéfiques pour la santé. J'adore.

Autre moment tripatif (comme dirait le légendaire Jacques Languirand, animateur depuis près de 40 ans d'une émission "new age", Par quatre chemins, à la radio de Radio-Canada) : Diane Keaton imitant Marlon Brando dans A Streetcar Named Desire.

Évaluation IMDB : 7,3 sur 10 par 14 699 votants
Toutes les informations sur le film sur IMDB
Visionné, la première fois, en mars 1980 à la télévision à Montréal
Mon 166ème film visionné de la liste des 1001 films de Schneider

1 commentaire:

  1. C'est un petit peu comme le titre français de "The Nutty Professor" --> "Docteur Jerry & Mister Love"
    Assez débile comme traduction en effet !

    RépondreEffacer