vendredi 4 octobre 2013

Hitchcock. Intégrale. 24ème film: Foreign Correspondent

24ème film
Foreign Correspondent
Titre français: Correspondant 17
Réalisé en 1940
IMDB: 7,6 sur 10. 10 059 votes

Scénario: un fait rare, le scénario a été élaboré par Hitchcock lui-même et un de ses anciens collaborateurs, Charles Bennett.

De l'entrevue qu'il accorde à Truffaut, on retient cette attaque récurrente contre les vraisemblants qui lui reprochent toujours de faire des histoires pimentées d'éléments non-crédibles. Je voulais faire, dit-il, une fantaisie et je n'ai pas permis à la vraisemblance de montrer sa vilaine tête.
Ceci vaut pour toute son oeuvre: avis aux critiques.

C'est l'histoire d'un journaliste qui veut de la nouvelle quitte à jouer les détectives. Gary Cooper et Barbara Stanwick avaient été pressentis pour les deux rôles principaux. Mais Hitchcock n'en est qu'à ses débuts à Hollywood, il devra réviser ses attentes et se contenter de Joel McCrea et Larraine Day, acteurs de série B.

Une des séquences les plus extraordinaires du film est le crash de l'avion dans l'océan suite à un bombardement d'un avion allemand. Une belle prouesse technique.


Hitchcock n'a pas oublié, qu'à la place de Rebecca, le film précédent, le producteur Selznick devait lui faire  tourner un film sur le Titanic
Hitchcock aurait voulu donner un poids plus politique à ce film qui se passe à la veille de la Seconde guerre mondiale en soulignant le côté agresseur de l'Allemagne. Mais les USA ne veulent pas (le film est tourné au printemps 1940) s'impliquer dans ce conflit européen. Donc les producteurs d'Hollywood, toujours près de l'idéologie du moment, refusent à Hitchcock d'identifier, dans le film, le pays agresseur.
Mais dans la dernière séquence du film prend sa revanche. Hitchcock sort de la fiction et plonge le spectateur dans l'horreur de la guerre qui se déroule en Angleterre. C'est carrément un appel à l'Amérique à s'impliquer dans le conflit que dicte, par la TSF, le principal protagoniste du film (Joel McRea) à bord du bateau qui vient de le secourir.
Ce texte mérite d'être cité:
All that noise you hear isn't static, it's death coming to London. Yes, they're coming here now. You can hear the bombs falling on the streets and the homes. Don't tune me out - hang on awhile - this is a big story - and you're part of it. It's too late to do anything here now except stand in the dark and let them come as if the lights are all out everywhere except in America.
Keep those lights burning, cover them with steel, ring them with guns, build a canopy of battleships and bombing planes around them. Hello America, hang on to your lights, they're the only lights left in the world!

Aucun commentaire:

Publier un commentaire