mercredi 30 octobre 2013

Hitchcock. Intégrale. 28ème film: Shadow of a Doubt





28ème film
Shadow of a Doubt
Titre français: L'ombre d'un doute
Réalisé en 1943
IMDB: 8,0 sur 10.  35 679 votes

Scénario par le grand dramaturge américain, Thornton Wilder (1897-1975). Hitchcock est fier de voir un grand du monde littéraire s'associer à son projet. Pour lui, c'est un peu comme une consécration de son travail.

C'est le film préféré d'Hitchcock (pas son meilleur selon lui), un peu à contrecœur quand même, parce qu'il sait qu'il a fait plaisir, par ce type d'intrigue psychologique, à ses amis les logiciens, les vraisemblants qui lui reprochent toujours de tourner des scénarios à grand déficit de crédibilité.  

Contrainte financière oblige, Hitchcock, contre sa volonté parce qu'il adore le contrôle total que lui offre le studio, doit tourner le film en décor réel. Et quel décor que cette petite ville de Santa Rosa dans les vignobles californiens.

Dès le premier plan, comme souvent chez Hitchcock, on reconnait le criminel.
0010.jpg
Un verre d'alcool vide, un cendrier et un tas d'argent =  un dormeur coupable

Un excellent thriller psychologique dans lequel le bon garçon dans Citizen Kane (sorti deux ans auparavant), Joseph Cotten, devient un être maléfique qu'un critique a même comparé à Dracula (il dort le jour et refuse qu'on le photographie).

Mais avant de devenir maléfique, l'oncle Charlie est l'idole de la petite Charlie - attention ça va frapper fort!!!
0841.jpg
Charlie (oncle) et Charlie (nièce), il y a péril incestueux en la demeure


jeudi 17 octobre 2013

Hitchcock. Intégrale. 27ème film: Saboteur

27ème film
Saboteur
Titre français: Cinquième colonne
Réalisé en 1942
IMDB: 7,2 sur 10. 13 019 votes
Scénario du scénariste américain Peter Viertel dont c'est la première oeuvre pour le cinéma.
1er film d'Hitchcock qui se passe aux USA avec des acteurs américains.

Tout ce dont je me rappelais de ce film que je n'ai vu qu'une seule fois il y a plus de 40 ans, c'était la séquence finale de la poursuite sur le bras de la Statue de la Liberté. Une des séquences les stressantes de l'histoire du cinéma. 
De Los Angeles à New York, un fantastique road-movie qui n'est pas sans rappeler (faux coupable et fuite du héros accompagnée d'une femme qui doute) The 39 Steps, formule qu'il reprendra dans North by Northwest, 17 ans plus tard

Entre un début haletant au montage rapide et une finale parmi les meilleures du cinéma, beaucoup de prêchi-prêcha moralisateur qui nous repousse un peu dans notre fauteuil. Mais même dans cette partie, beaucoup de plans et de séquences intéressantes sur le plan technique.


UNE IMAGE INOUBLIABLE





Le navire français Normandie (réquisitionné par les USA et renommé USS Lafayette), qui vient de couler dans le port de New York suite à un incendie, est utilisé par Hitchcock pour illustrer la réussite de l'attentat terroriste des pro-nazis. La marine américaine n'a pas apprécié forçant les producteurs à couper l'image au montage, revenue depuis.



dimanche 13 octobre 2013

Hitchcock. Intégrale. 26ème film: Suspicion

26ème film
Suspicion
Titre français: Soupçons
Réalisé en 1941
IMDB: 75, sur 10.  17 354 votes
Scénario du scénariste américain Samson Raphaelson.

Malgré sa présence à Hollywood depuis 2 ans, Hitchcock fait encore un film anglais : l'histoire se passe en Angleterre avec des acteurs anglais dont les deux principaux protagonistes, Cary Grant et Joan Fontaine. Bon, d'accord, il est un peu exagéré de dire que Cary Grant est un acteur anglais. En fait, il est né en Angleterre mais a émigré définitivement aux USA à 16 ans en 1920 et ne commencera sa carrière au cinéma qu'en 1932 - Cary Grant est un acteur américain.

Pour Joan Fontaine, on dirait qu'elle reprend son rôle de l'épouse délaissée dans Rebecca. Le même personnage envoûté par son mari, un proche cousin du mari dans Gaslight, tourné 3 ans plus tard.

Un des premiers grands films d'Hitchcock qu'on sent maintenant engagé dans une carrière qui en fera le maître du thriller.

Un plan qui est un résumé de l'histoire du film: le mari veut-il se débarrasser de sa femme?
Mais non. Le plan suivant  montre, qu'en fait, cet homme veut tout simplement l'embrasser.
 Cette ambiguité fonde tout le suspense du film

Cette technique a été utilisée dans le procès des policiers de Los Angeles accusés de violences sur Rodney King. Une vidéo amateur décrivait toute la scène de l'arrestation brutale. L'avocat de la défense découpa le vidéo en plans et utilisa ceux où la victime, se défendant, donnait plutôt l'impression qu'elle attaquait. La séquence démontrait clairement l'abus de la force policière mais le plan, isolé, pouvait démontrer le contraire.

La dernière séquence: se débarrassera-t-il en fin de sa femme? 
Le code Hayes a empêché le tournage de la fin du scénario prévu. Hitchcock a dûre une entourloupette pour contourner les censeurs. Comme un peu pour The Birds, la fin demeure ouverte.

Une des belles séquences techniques, celle du verre de lait.
Cary Grant monte un escalier (une anthologie des escaliers chez Hitchcock reste à faire) dans la noirceur avec un verre de lait que le spectateur pense empoisonné. Pour mieux le voir, Hitchcock a mis une lumière à l'intérieur du verre.

jeudi 10 octobre 2013

Hitchcock. Intégrale. 25ème film: Mr. and Mrs. Smith

25ème film
Mr. and Mrs. Smith
Titre français: Joies matrimoniales
Réalisé en 1941
IMDB: 6,5 sur 10  5700 votes
Scénario: du scénariste hollywoodien Norman Krasna.
Selon Hitchcock, Alma Reville, sa femme, avait écrit un meilleur scénario que la compagnie de production RKO a refusé.

Un screwball comedy assez ennuyant. 
De la difficulté à reconnaître un Hitchcock dans ce film qui dit lui-même qu'il a peu intervenu dans ce film, plantant simplement sa caméra devant les acteurs et la laissant tourner.
Avant-dernier film de Carole Lombard qui tenait tellement à tourner avec Hitckcock et qui périra dans un accident d'avion l'année suivante à l'âge de 33 ans.

vendredi 4 octobre 2013

Hitchcock. Intégrale. 24ème film: Foreign Correspondent

24ème film
Foreign Correspondent
Titre français: Correspondant 17
Réalisé en 1940
IMDB: 7,6 sur 10. 10 059 votes

Scénario: un fait rare, le scénario a été élaboré par Hitchcock lui-même et un de ses anciens collaborateurs, Charles Bennett.

De l'entrevue qu'il accorde à Truffaut, on retient cette attaque récurrente contre les vraisemblants qui lui reprochent toujours de faire des histoires pimentées d'éléments non-crédibles. Je voulais faire, dit-il, une fantaisie et je n'ai pas permis à la vraisemblance de montrer sa vilaine tête.
Ceci vaut pour toute son oeuvre: avis aux critiques.

C'est l'histoire d'un journaliste qui veut de la nouvelle quitte à jouer les détectives. Gary Cooper et Barbara Stanwick avaient été pressentis pour les deux rôles principaux. Mais Hitchcock n'en est qu'à ses débuts à Hollywood, il devra réviser ses attentes et se contenter de Joel McCrea et Larraine Day, acteurs de série B.

Une des séquences les plus extraordinaires du film est le crash de l'avion dans l'océan suite à un bombardement d'un avion allemand. Une belle prouesse technique.


Hitchcock n'a pas oublié, qu'à la place de Rebecca, le film précédent, le producteur Selznick devait lui faire  tourner un film sur le Titanic
Hitchcock aurait voulu donner un poids plus politique à ce film qui se passe à la veille de la Seconde guerre mondiale en soulignant le côté agresseur de l'Allemagne. Mais les USA ne veulent pas (le film est tourné au printemps 1940) s'impliquer dans ce conflit européen. Donc les producteurs d'Hollywood, toujours près de l'idéologie du moment, refusent à Hitchcock d'identifier, dans le film, le pays agresseur.
Mais dans la dernière séquence du film prend sa revanche. Hitchcock sort de la fiction et plonge le spectateur dans l'horreur de la guerre qui se déroule en Angleterre. C'est carrément un appel à l'Amérique à s'impliquer dans le conflit que dicte, par la TSF, le principal protagoniste du film (Joel McRea) à bord du bateau qui vient de le secourir.
Ce texte mérite d'être cité:
All that noise you hear isn't static, it's death coming to London. Yes, they're coming here now. You can hear the bombs falling on the streets and the homes. Don't tune me out - hang on awhile - this is a big story - and you're part of it. It's too late to do anything here now except stand in the dark and let them come as if the lights are all out everywhere except in America.
Keep those lights burning, cover them with steel, ring them with guns, build a canopy of battleships and bombing planes around them. Hello America, hang on to your lights, they're the only lights left in the world!

mardi 1 octobre 2013

Hitchcock. Intégrale. 23ème film: Rebecca

23ème film
Rebecca
Réalisé en 1940
IMDB: 8,3 sur 10. 58 623 votes
Avec Laurence Olivier, Joan Fontaine, George Sanders, Judith Anderson
Premier film réalisé en Amérique qui remportera deux Oscars dont celui du meilleur film.
Scénario: adaptation du roman éponyme de Daphne du Maurier (1907-1989), publié en 1936

Un choc: Hitchcock, en entrant dans le système des grands studios d'Hollywood, doit abandonner une grande part de son autonomie. Le réalisateur, à Hollywood, est un ouvrier comme les autres, sauf pour les grands noms. Les scénaristes et le producteur (qui a la dernière main sur le montage) ont préséance sur le réalisateur. Hitch. s'adaptera à ce système en développant sa manière à lui de le contourner.

Trois parties inégales dans ce film
 La 1ère sur la Côte d'Azur. Soleil, humour et début d'un amour; on semble parti pour un Hitchcock inattendu du côté de la bonne humeur . Mais on ne perd rien pour attendre. Après le voyage de noces, le couple (Fontaine-Olivier) rentre à la maison - en fait un immense château isolé au bout du monde. Commence alors la partie la plus formidable du film : mystère, inquiétude, terreur, paranoïa - Hitchcock s'amuse, on déguste. Dernière partie: dénouement un peu tordu, peu convaincant


L'inquiétante et méprisante Mrs Danvers (Judith Anderson)

En 1940, lors d'un dîner, on demande à Hitchcock de nommer ses 10 films favoris:
De Mille : Saturday Night (1923)
Tourneur, Maurice: The Isle of Lost Ships (1923)
Ingram, Rex: Scaramouche (1923)
De Mille: Forbidden Fruit (1921)
Robertson, John S.: Sentimental Journey (1921)
Robertson, John S.: The Enchanted Cottage (1924)
Dupont, E.A.: Variety (1925)
Sternberg, Josef von: The Last Command (1928)
Chaplin, Charles: The Gold Rush (1925)
LeRoy, Mervin: I Am a Fugitive from a Chain Gang (1932)
On peut penser que ce n'est pas un choix très réfléchi: un seul film parlant et des chefs-d'oeuvre du muet carrément oubliés...