mercredi 25 septembre 2013

HItchcock. Intégrale. 21ème film: The Lady Vanishes

21ème film
The Lady Vanishes
Titre français: Une femme disparaît
Réalisé en 1938
IMDB: 8,0.   26 389 votes.
Scénario: Inspiré du roman The Wheel Spins (1936) de la romancière britannique Ethel Lina White (1876-1944).

Considéré comme le meilleur film qu'Hitchcock ait tourné en Grande-Bretagne, son avant-dernier avec le grand saut en Amérique. Ce qui n'est pas mon avis. Je lui préfère The 39 Steps et The Man Who Knew Too Much.

Je comprends Hitchcock qui dit qu'il ne fait pas des documentaires et qu'à cet égard la vraisemblance et la crédibilité de l'histoire ne sont pas des enjeux importants. Mais il y a quand même des limites que The Lady Vanishes franchit allègrement. Cette histoire d'une vieille dame (l'actrice a 73 ans), espionne britannique, qui se fait enlever dans un train au vu et au su de tout le monde est pas mal trop tordue à mon goût.

Les 30 premières minutes: une comédie avec beaucoup d'éléments typiques de la screwball comedy. On y voit même une séquence typique de Laurel et Hardy.

Les personnages de Charters et Caldicott, les amateurs de crickett, sont ostensiblement gais.


Encore un MacGuffin : la musique qui sert de transmission d'un message secret. On ne connaitra jamais ce secret.


Aucun commentaire:

Publier un commentaire