samedi 28 septembre 2013

Hitchcock. Intégrale. 22ème film: Jamaica Inn

22ème film
Jamaica Inn
Titre français: La taverne de la Jamaïque
Réalisé en 1939
IMDB : 6,3 sur 10.  4660 votes
22ème et dernier film britannique d'Hitchcock.

Scénario: Adaptation du roman éponyme publié en 1936 de la romancière britannique Daphne du Maurier (1907-1989) dont des romans seront utilisés à deux autres reprises par Hitchcock: Rebecca et The Birds.

Une histoire qui se passe au début du 19ème siècle sur les côtes de la Cornouaille. Des naufrageurs dépouillent les bateaux en perdition pour le compte d'un grand bourgeois interprété par Charles Laughton qui détourne le film au profit de son incommensurable ego. 
Certains diront qu'il personnifie le côté noir d'Hitchcock dont on ne peut ignorer la ressemblance physique (voir l'affiche).

Un film qui fut très populaire lors de sa sortie  mais qui ne fut qu'un film alimentaire pour Hitchcock d'où sa relative absence, non justifiée d'après moi, dans da filmographie.

Première présence au cinéma de Maureen O'Hara qui vient à peine d'avoir 18 ans

mercredi 25 septembre 2013

HItchcock. Intégrale. 21ème film: The Lady Vanishes

21ème film
The Lady Vanishes
Titre français: Une femme disparaît
Réalisé en 1938
IMDB: 8,0.   26 389 votes.
Scénario: Inspiré du roman The Wheel Spins (1936) de la romancière britannique Ethel Lina White (1876-1944).

Considéré comme le meilleur film qu'Hitchcock ait tourné en Grande-Bretagne, son avant-dernier avec le grand saut en Amérique. Ce qui n'est pas mon avis. Je lui préfère The 39 Steps et The Man Who Knew Too Much.

Je comprends Hitchcock qui dit qu'il ne fait pas des documentaires et qu'à cet égard la vraisemblance et la crédibilité de l'histoire ne sont pas des enjeux importants. Mais il y a quand même des limites que The Lady Vanishes franchit allègrement. Cette histoire d'une vieille dame (l'actrice a 73 ans), espionne britannique, qui se fait enlever dans un train au vu et au su de tout le monde est pas mal trop tordue à mon goût.

Les 30 premières minutes: une comédie avec beaucoup d'éléments typiques de la screwball comedy. On y voit même une séquence typique de Laurel et Hardy.

Les personnages de Charters et Caldicott, les amateurs de crickett, sont ostensiblement gais.


Encore un MacGuffin : la musique qui sert de transmission d'un message secret. On ne connaitra jamais ce secret.


lundi 2 septembre 2013

Hitchcock. Intérale. 20ème film. Young and Innocent

Titre pour le marché américain
20ème film
Young and Innocent
Titre français: Jeune et innocent
Réalisé en 1937
IMDB: 7,0 sur 10.  4 816 votes

Scénario:  Adaptation très libre du roman A Shilling for Candles (1936) de la romancière écossaise Josephine Tey (1896-1952)

Une histoire de faux-coupable, précurseur du fameux The Wrong Man (1956) avec Henry Fonda. Mais une histoire de faux coupable dans la joie - il n'y a jamais présente l'angoisse oppressante qui envahyr Henry Fonda dans The Wrong Man. On est plutôt, ici, dans une joyeuse partie de poursuite avec une histoire d'amour à la clé.


Autre histoire de faux: L'orchestre blanc maquillé caricaturalement en nègre que l'on retrouve dans une des séquences qui ferait partie de l'anthologie des séquences hickockiennes. Un immense travelling avant qui part du fond de la salle de bal à hauteur du lustre pour venir mourir sur le visage du batteur, le vrai coupable, enfin retrouvé.




Autre raccord sonore percutant: le cri d'une femme qui se poursuit dans le cri d'un goéland (encore des oiseaux, on en avait déjà vu dans Sabotage). Les oiseaux, thème récurrent chez Hitchcock