vendredi 30 août 2013

Hitchcock. Intégrale. 19ème film. Sabotage

19ème film
Sabotage
Titre français: Agent secret
Réalisé en 1936
IMDB:  7,1 sur 10.  7 957 votes

Scénario: Adaptation du roman de Joseph Conrad, Secret Agent, publié en 1907





(Spoilers-Gâcheurs)
L'événement majeur de ce film:
L'explosion de la bombe dans le bus à Londres, en 1936 -une sorte de  prequel des attaques terroristes des années 2000. On est surpris de voir que l'enfant qui transporte la bombe explose avec elle, contre toute attente de notre part. Habitué des films hollywoodiens de cette époque, je n'ai jamais pensé une seconde que le jeune ne pourrait pas livrer son colis à temps. Cette séquence, un chef d'oeuvre de montage, a suscité beaucoup de colère à l'époque, tant de la part des spectateurs que de celle des critiques.
Cette situation amène même François Truffaut  son entrevue avec Hitchcock à dire que c'est un abus du pouvoir du cinéma (un peu à côté de ses pompes, le Truff.) à quoi Hitch répond: Je suis d'accord. C'est une grave erreur.  NONNNNNNNNNNNNNNNNNN!!!
Les deux bobines de film et la bombe qui va sauter dans 15 minutes
Un lobby card pour Sabotage avec le titre américain
C'est vrai, comme le dit Truffaut, que Sylvia Sidney, l'héroïne du film, a des airs de famile avec Peter Lorre
Sylvia Sidney


En 1936, les films étaient encore inflammables ce qui les interdisaient de circuler dans les transports publics - sauf pour de rares occasions comme pour permettre à Hitchcock de faire une séquence fantastique.

mardi 27 août 2013

Hitchcock. Intégrale. 18ème film. Secret Agent

18ème film
Secret Agent
Titre français: Quatre de l'espionnage
Réalisé en 1936
IMDB: 6,7 sur 10. 4578 votes

Scénario: Inspiré du roman éponyme de Somerset Maughan.

En retrait par rapport à The 39 Steps
La trame dramatique est assez confuse - on ne sait pas toujours où l'on en est. De plus, le personnage principa,l interprété par John Gielgud, grande star du milieu théâtral mal à l'aise à l'écran, est assez fade. 

À ne pas manquer: Peter Lorre en général mexicain. Vous allez vous faire avoir; pour une des rares fois de sa carrière, il n'est pas le méchant.





Une séquence déroutante associée à un bel exercice de montage: l'assassinat d'un innocent au cours d'une excursion en montagne. Pendant que le meurtre se prépare, l'on voit le chien de la victime qui hurle à la mort à la porte de la chambre de son maitre.

jeudi 22 août 2013

Hitchcock. Intégrale 17ème film: The 39 Steps

17ème film
The 39 Steps
Titre français: Les 39 marches
Réalisé en 1935
IMDB: 7,9 sur 10. 30103 visiteurs
Scénario: Adaptation d'un roman de John Buchan, romancier britannique qui fut, par ailleurs, le 15ème Gouverneur-général du Canada où il est mort, à Montréal, en 1940. On comprend mieux pourquoi le héros du film malgré lui (Robert Donat) est un rancher du Manitoba

39 steps: c'est le nom d'un groupe d'espions britanniques à la solde de l'étranger - rien à voir avec le titre du roman de Buchan Thirty-nine Steps qui réfère à un escalier

Une pléthore de séquences emballantes. Mes préférées: les numéros de monsieur Memory au début et à la fin du film, l'hébergement du héros dans une maison de la campagne écossaise dont la dame de la maison s'éprend, le héros et sa dénonciatrice menottée ensemble qui doivent se débrouiller pour passer une nuit à l'hôtel. 

Madeleine Carroll, une ash-blonde iceberg maiden - appartient à la même famille de blondes à la Tipi Hedren qu'affectionne Hitchcock qui ne peut résister à nous montrer ses jambes nues dans une autre de ses fameuses scènes de voyeurisme.
Madeleine Carroll, icy blonde, et Robert Donat, enchainés l'un à l'autre

Les icy blondes de Hitchcock sont toutes ici. Hitchcock disait que les blondes font les meilleures victimes. Elles sont comme de la neige blanche sur laquelle il y a des traces de pas sanglants.

Raccord sonore percutant:
Le cri de la dame devient le sifflement de la locomotive
Biographie de Hitchcock
On y apprend un fait étonnant: Hitchcock était impuissant sexuellement et, surtout, il l'admettait volontiers quand on abordait ce sujet. Il rigolait souvent à ce sujet en disant que s'il avait réussi à devenir père c'est qu'il avait utilisé une plume-fontaine.

lundi 19 août 2013

Hitchcock. Intégrale. 16ème film: The Man Who Knew Too Much


16ème film
The Man Who Knew Too Much
Titre français: L'homme qui en savait trop
Réalisé en 1934
IMDB: 6,9 sur 10.  9178 votes

Oyez! Oyez!
Hitchcock, le grand maître du suspense entre en scène pour l'occuper pendant les 30 prochaines années.

Dans ce film, introduction du macGuffin. Un objet présenté comme l'énigme du scénario puis qu'on oublie au profit du déroulement de l'action et qui s'avère, finalement, de peu d'importance. Hitchcock est un spécialiste du macGuffin, sa manie à lui de nous rouler dans la farine.

Une scène d'anthologie pour l'époque : la fusillade entre la police et les bandits embusqués dans une maison. Un montage nerveux et très efficace.

Peter Lorre, le gros méchant du film.
Le méchant le plus détesté de l'histoire du cinéma. Il suffisait que l'on voit sa face pour qu'automatiquement les spectateurs identifient l'un des coupables du méfait commis. A inviter au même party que Erich von Stroheim: lutte à finir.
Peter Lorre. Un sacré gueule, non?


Quelques bizarreries de l'époque
Les policiers britanniques, non armés (encore aujourd'hui une partie importante des policiers n'ont pas d'armes à feu), qui s'approvisionnent de fusils à l'armurerie du coin pour affronter les bandits. 
La foule massée derrière les policiers qui essuient le feu nourri des francs-tireurs. Pas de sempiternelle coron de sécurité qui, on l'a vu souvent au Québec, devient souvent plus important que l'intervention qui passe en second plan. On l'a vu lors du massacre de 14 jeunes femmes à Polytechnique en décembre 1989. Pendant que le tueur se baladait sans inquiétude dans le bâtiment, massacrant à la tout-va, les policiers posaient leur ruban jaune autour de la bâtisse.

mardi 13 août 2013

Hitchcock. Intégrale. 15ème film: Waltzes from Vienna

15ème film
Waltzes from Vienna
Titre français: Le chant du Danube
Réalisé en 1934
IMDB: 6,1 sur 10. 491 votes

Scénario: L'histoire du conflit entre Johan Strauss, père et Johan Strauss, fils qui essait de tracer son chemin dans le monde de la musique.
C'était un musical sans musique, très bon marché. Cela n'avait aucun rapport avec mon travail habituel. (Hitchcock/Truffaut)

À partir de ce film et jusqu'en 1938, Hitchcock travaillera pour Gaumont où il aura entière liberté.

Rien à dire sur ce film alimentaire à des kilomètres de l'éminente carrière qui se profile à l'horizon. Hitchcock ne s'est même pas amusé à élaborer des trucages comme c'est son habitude.


samedi 10 août 2013

Hitchcock. Intégrale. 14ème film: Number Seventeen

14ème film
Number Seventeen
Titre français: Numéro 17
Réalisé en 1932
IMDB: 5,9 sur 10. 2600 votes
Scénario: encore un scénario imposé par son producteur. Adaptation d'une pièce de théâtre du britannique Joseph Jefferson Farjeon (1883-1955) présentée en 1925.

Hitchcock a dit de ce film  que c'était une catastrophe.
En effet, la première partie se passe au milieu d'un escalier et est farcie d'incongruités.
Le scénario, la quête par plusieurs personnages, bandits et détectives anonymes, d'un collier de diamant, est tout simplement incompréhensible. Confusion totale.
Mais la deuxième partie est intéressante, on retrouve une poursuite en train qui est un ancêtre assez bien réussi des films de James Bond. On ne comprend pas plus ce qui se passe mais au moins on apprécie les prouesses techniques de l'équipe ciné.
On peut s'amuser si on regarde ce film comme une parodie burlesque d'un thriller ce qui n'était pas évidemment l'attente des producteurs auxquels Hitch fait un formidable pied-de-nez.


jeudi 8 août 2013

Hitchcock. Intégrale. 13ème film: Rich and Strange

13ème film
Rich and Strange
Titre français: À l'est de Shanghaï (ça n'a rien à voir avec le film. Pourquoi pas tout simplement : Riche et étrange?. Pourquoi faire simple quand on peut faire compliqué?
Réalisé en 1932
IMDB: 5,9 sur 10. 2310 votes

Scénario: Adaptation du roman Rich and Strange, publié en 1930, du romancier australien Dale Collins.
Un des derniers films non-policiers d'Hitchcock qui s'amuse ferme dans cette histoire d'un couple qui, suite à un héritage inattendu, décide de tout laisser tomber et de partir en croisière autour du monde. Croisière qui mettra à cran leur relation de couple. 
Un beau prétexte pour Hitchcock de sortir enfin des studios de la BFI et d'explorer Paris et les mers lointaines.

Il y a de fameuses séquences dans ce film. Une de mes préférées: le couple en visite à Paris décide d'aller aux Folies-Bergères. Lorsque le rideau se lève, l'épouse, scandalisée, dit à son mari qu'on a levé le rideau trop vite car les filles n'avaient pas encore fini de s'habiller.

Quelques stéréotypes anti-chinois drôles dont celui du chat noir. Après avoir dégusté un excellent riz à la viande dans la jonque chinoise dans laquelle ils ont été repêchés après leur naufrage, ils aperçoivent, accrochée au mur, la peau du chat noir qu'ils avaient caressés quelque temps auparavant. 

La peau du chat noir

Ils se rendent compte qu'ils ont bouffé le chat noir


 





























Un beau personnage féminin, complexe, largement au-dessus de son opposé masculin, plutôt immature. Et vlan pour la supposée misogynie de monsieur Hitchcock. 

mercredi 7 août 2013

257. Cukor : Gaslight

1001  films : Gaslight
Titre français : Hantise
Film américain réalisé en 1944 par Georg Cukor (1899-1983)
Avec Ingrid Bergman, Charles Boyer, Joseph Cotten et Angela Lansbury, 17 (Murder, She Wrote), 17 ans qui pète le feu dans sa première présence au cinéma qui lui valut une nomination pour l'oscar de la meilleure actrice de soutien.

Je commence à avoir le syndrôme de la page blanche. Après 257 films revus, l'intérêt est toujours présent pour le visionnement mais je manque de "jus" pour en faire un commentaire qui n'est ni résumé, ni critique mais qui s'attache plutôt à des éléments plus personnels de ma vie. Ma passion des intégrales n'est sûrement pas étrangère à ce relâchement de ma poursuite vers les 1001 films.

Deuxième version au cinéma en 4 ans de la pièce 5 Chelsea Lane (1939) du dramaturge britannique Pâtrick Hamilton (1904-1962).
Un sacrilège cinéphilique des producteurs de MGM: ils ont essayé de se procurer toutes les copies de la première version (Gaslight sous la direction de Thorold Dickinson - 1940) afin de les détruire - coutume habituelle chez les producteurs hollywoodiens lorsqu'ils font un remake.
Je craque pour le décor - j'adore le petit parc éclairé par des lampadaires au gaz dans le brouillard londonien, en fait un composé de brouillard et de particules fines provenant de la combustion du charbon - on inventa le mot "smog" pour qualifier ce type de phénomène

Suite à la pièce de théâtre et surtout suite à la diffusion des films de Dickinson et de Cukor, le terme Gaslighting prit la signification d'une sorte d'abus mental dans lequel de fausses informations sont présentées à la victime dans l'intention de mettre en doute sa mémoire, sa perception et sa santé mentale.

Oscars 1944. Deux statuettes: une pour Ingrid Bergman, meilleure actrice et une pour la direction artistique
Évaluation Mediafilm: Cote 3. Très bon
Toutes les informations sur le film sur IMDB
Visionné, la première fois, le 23 février 1989 à la télévision à Montréal
Mon 257ème film visionné de la liste des 1001 films du livre de Schneider

mardi 6 août 2013

Hitchcock. Intégrale. 12ème film: The Skin Game

12ème film
The Skin Game
Réalisé en 1931
IMDB: 5,9 sur 10. 1499 votes

Adaptation d'une pièce du dramaturge britannique John Galsworthy (1867-1933) publiée en 1920 et intitulée The Skin Game.

Encore un film de commande pour Hitchcock , très éloigné de ses intérêts scénaristiques. Cette histoire de conflit entre une famille de grands bourgeaois et un arriviste affairiste qui tentent de s'arracher la peau (ma meilleure traduction pour "sking game") mutuellement, quoique bien tourné, me laisse assez indifférent...attendant avec impatience des scénarios plus hitchcockiens. Excellente histoire, quand même. La séquence de l'encan vaut le détour

Edmund Gween, futur oscarisé pour son rôle du Père Noël dans la 1ère version du Miracle on 34th Street (1947), fait une performance assez impressionnante.

lundi 5 août 2013

Hitchcock. Intégrale. 11ème film: Murder!

11ème film
Murder!
Titre français: Meurtre
Réalisé en 1930
IMDB: 6,4 sur 10. 3080 votes

Hitchcock a tourné une version allemande de Murder! en 1931 dans le même décor mais avec des acteurs allemands. Le film s'intitule Mary. 
Adaptation du roman Enter Sir John des romancières  Clemence Dane (1888-1965) et Helen de Guerry Simpson (1897-1940)

Après son égarement dans Juno and the Paycock, Hitchcock revient dans ses terres: meurtre et mystère.
C'est un des rares "whodunits" (qui l'a fait?) tourné par Hitchcock. "Je n'aime pas les whodunits; cela fait penser à un puzzle. Vous attendez tranquillement la réponse à la question: qui a tué? Aucune émotion" (Hitchcock/Truffaut). 
Une des séquences les mieux réussies et les plus dramatiques du film ne se retrouve pas dans le roman, c'est une pure invention d'Hitchcock qui s'inspire du célèbre trapéziste travesti texan Vander Barbette (1898-1973). On le retrouvera dans le film de Jean Cocteau, Le sang d'un poète (1932).

La scène finale du suicide de l'acrobate-meurtrier

Ellstree Calling 
Réalisé en 1930
Chansons et sketchs de vaudeville. Dirigé par 4 réalisateurs dont Hitchcock qui n'a contribué qu'à une petite partie: un running gag servant de lien entre les différents numéros.

An Elastic Affair
Réalisé en 1930 
Court métrage de 10 minutes. Film perdu.

jeudi 1 août 2013

Hitchcock. Intégrale. 10ème film: Juno and the Paycock

10ème film
Juno and the Paycock
Titre français: Juno et le paon
Réalisé en 1929
IMDB: 4,7 sur 10. 1150 voteurs

Adaptation malheureuse de la pièce de Sean O'Casey (1880-1964), Juno and the Paycock jouée pour la première fois en 1924.
Le plus mauvais film d'Hitchcock "ever". Une pièce de théâtre filmé. On ne peut croire qu'Hitchcock ait  pu réaliser une telle chose.
Certains des acteurs sont ceux de la production théâtrale originale. Certains, parmi eux, sont carrément mauvais. Ils se croient encore sur une scène, à sur-jouer comme des malades.