lundi 20 mai 2013

255. Minnelli : Meet Me in St. Louis

1001 films : Meet me in St. Louis
Titre français : Le chant du Missouri

Fait partie de la liste des 1000 meilleurs films du 20ème siècle

Film américain (1944) réalisé par Vincente Minnelli (1903-1986)
Avec  Judy Garland, Margaret O'Brien, Mary Astor, Lucille Bremer, Leon Aymes

Premier film enregistré sur mon premier lecteur VHS. Découverte en même temps de Judy Garland que je ne connaissais pas vraiment. Tant emballé par elle que j'enregistrerai 5 de ses films lors d'une rétrospective de ses œuvres sur le canal public américain PBS. Avec ce lecteur VHS, ma cinéphilie va passer à une vitesse supérieure.

Les USA sont pleine guerre (1944) sur le front européen et sur le front asiatique, le "body count" prend des proportions astronomiques, quoi de plus thérapeutique que de se rémémorer le "bon vieux temps".
Un mot vient à l'esprit en regardant ce film - mièvrerie. Les cinq première minutes du film sont un classique de ce genre : le bonheur chantant dans un décor de studio surchargé. Je suis un grand fan de comédies musicales, mais celle-là, elle passe pas
"There's no place like home" Judy Garland reprend là elle avait laissé après The Wizard of Oz. Décidément, sortir de son "trou" (à utiliser dans le sens hobbit du terme) n'est pas une chose souhaitable pour la famille moyenne américaine. 
Ce n'est pas pour rien qu'en réaction à ce repli sur soi s'est développé un genre cinématographique devenu très populaire - le "road movie" - On pourrait dire pour paraphraser Judy : There's no place like to be gone.
Bon, d'accord, je n'ai pas été touché par ce film qui semble faire l'unanimité chez les critiques comme étant un des plus merveilleux film familial jamais tourné. Je lui préfère, dans le genre, et de loin, It's a Wonderful Life de Frank Capra.

Meet Me in St-Louis, c'est ce rendez-vous fixé pour l'exposition universelle de 1904. En même temps, eurent lieu les 3ème jeux olympiques qui ont été disputés sur une période de 6 mois et qui furent un tel fiasco auprès du public qu'ils mirent pratiquement fin au mouvement olympique lui-même.

Évaluation Mediafilm : Cote 2. Remarquable
Toutes les informations sur le film sur IMDB
Visionné, la première fois, le 17 février 1989 à la télévision à Montréal
Mon 255ème film visionné de la liste des 1001 films du livre de Schneider

Aucun commentaire:

Publier un commentaire