samedi 20 avril 2013

Fassbinder. Intégrale: 26 à 30

26ème film
Mutter Küsters' Fahrt zum Himmel
Titre français : Maman Küsters s'en va au ciel
Réalisé en 1975
Avec Brigitte Mira, Ingrid Caven, Karlheinz Böhm, Margit Carstensen, Irm Hermann. 2h.00

La gauche, la droite, ils en prennent tous plein la gueule dans ce film. Fassbinder tirent sur tous les côtés. Personne n'en sortira vivant.
Film pessimiste - il n'y a pas de solutions politiques valables. Tous utiliseront la pauvre Maman Kusters dans sa démarche pour réhabiliter la mémoire de son mari, pour atteindre leur propre fin.
Beaucoup de points communs avec L'Honneur perdue de Katharina Blum (livre de Heinrich Böll  et film de Volker Schlöndorff). Ça commence par un tabloïd et ça finit par une catastrophe personnelle.
J'ai appris a aimé Brigitte Mira (des performances fantastiques dans ce film et dans le précédent de Fassbinder, Tous les autres s'appellent Ali)
Ce film, c'est vraiment un trésor caché. Je n'en avais jamais entendu parler.
Ah, oui, j'oubliais. On a fait une version du dénouement, différente, plus heureuse, pour le public américain. La dernière fois que j'ai vu une telle chose, c'était pour Le dernier des hommes de Murnau.

27ème film
Angst vor der Angst
Titre français : Peur de la peur
Réalisé en 1975
Avec Margit Carstensen, Ulrich Faulhaber, Brigitte Mira, Irm Hermann. 1h.28

Troisième film de femmes après Les larmes amères de Petra van Kant et Martha; les trois avec la magnifique et émouvante Margit Carstensen. Celui-ci un peu plus en recul sur le côté dramatique.
L'imperceptible frontière entre normalité et folie chez une femme de la classe moyenne. Comment gérer l'impression qu'on est en train de devenir fou? C'est la question que porte ce film.







28ème film
Ich will doch nur, dass ihr mich liebt
Titre français : Je veux seulement que vous m'aimiez
Réalisé pour la télévision en 1975
Avec : Vitus Zeplichal, Elke Aberle, Alexander Allerson. 1h44.

Encore un trésor caché. Une rareté : Fassbinder fait dans la tendresse. Avec des acteurs qu'on n'a jamais vus chez Fassbinder, on a droit à une très belle histoire amoureuse entre deux êtres merveilleusement tendres. Mais il y a un côté sombre dans cette histoire qui se joue ailleurs - du côté du rejet parental - et qui entraînera un dénouement tragique.





29ème film
Satanbraten
Titre français : Le rôti de Satan
Réalisé  en 1976
Avec Kurt Raab, Margit Carstensen, Helen Vita, Volker Spengler, Ingrid Caven. 1h.52

Fassbinder a mis de "l'acide" dans son café - il pète les plombs. Retour à sa période "je n'en ai rien à foutre de plaire au public". Un film assez disjoncté qui parle d'un poète en panne sèche qui tyrannise son entourage dans le but de susciter l'inspiration. Sadomasochisme à gogo avec force scènes sexuelles explicites. Y a des gens qui aiment ce type de film - moi je passe mon tour. En écrivant cela je réponds au souhait que Fassbinder a émis à la sortie du film : "Just take a look at what a completely unbearable film I can make - now hit me."







30ème film 
Chinesisches Roulette
Titre français : Roulette chinoise
Réalisé en 1976
Avec :  Anna Karina, Margit Carstensen, Brigitte Mira, Ulli Lommel, Alexander Allerson, Volker Spengler, Andrea Schober, Macha Méril. 1h36.

Un mari, sa femme et leur amant dans un huis-clos organisé par leur jeune fille handicapée qui cherche vengeance. La roulette chinoise qui est le dénouement de l'intrigue, c'est un jeu de la vérité dont les balles sont d'ordre psychique. Scénario pas très convaincant qui nous laisse avec une patte en l'air.
À cause de la coproduction française, présences de Anna Karina qui fait tapisserie et Macha Méril en sourde-muette.
Margit Carstensen, ma nouvelle idole.





Aucun commentaire:

Publier un commentaire