vendredi 21 décembre 2012

242. Bergman : Sourires d'une nuit d'été

1001 films : Sommamattens leende
Titre français : Sourires d'une nuit d'été
Dans la liste des 1000 meilleurs films du 20ème siècle

Film suédois réalisé en 1955 par Ingmar Bergman (1918-2007)
Avec Gunnar Björnstrand, Eva Dahlbeck, Harriet Andersson, Ulla Jacobsson, Bibi Andersson.

Seizième film de Bergman, le dernier avant qu'il n'entre dans le panthéon des grands réalisateurs avec Le septième sceau. Sourires d'une nuit d'été marque ce que Pauline Kael appelle la fin de sa période "rose".

Le Midsommardagen (la fête de l'été), en Suède, on ne rigole pas avec ça. Tout s'arrête pour 48 heures. Tout service disparaît dans les villes : les bureaux, les magasins, les restaurants et même beaucoup d'hôtels sont fermés. (On était à Söderhamm au nord de Uppsala le 23 juin 2012, un seul hôtel ouvert dans cette ville de 15 000 personnes.) On quitte les villes pour des lieux plus bucoliques. La Saint-Jean, le solstice d'été sont les prétextes utilisés pour cette farniente nationale, caricaturalement illustrée dans cette annonce d'IKEA assez trash, par ailleurs

Voilà Bergman qui, une fois n'est pas coutume, heureusement parce que ce n'est pas là que je le veux, fait dans la comédie légère dans cette transposition libre dans la Suède du début du 20ème siècle de l’œuvre de William Shakespeare, A Midsummer's Night Dream.
C'est un chassé-croisé tragicomique d'individus à la recherche du conjoint idéal dont le dénouement s'effectue durant la nuit du solstice d'été (en Suède le soleil ne se couche pas ce jour-là) qui permettra à chacun de trouver sa chacune.Où il s'avère qu'entre le ridicule et le sublime en amour il n'y a qu'un pas que nos personnages franchissent allègrement aller et retour.
Eva Dahlbeck atteint un moment de grâce dans ce film - une présence qui écrase le reste de la distribution.Voici un de ces moments de grâce avec Eva Dahlbeck qui chante Freut euch des Lebens
Allez, une fois n'est pas coutume, une longue citation en anglais tirée de A Personal Introduction to 1000 Films par le plus célèbre des critiques anglais, David Thomson : "Whenever people think of ten bests, they should cross their fingers and plow on regardless - except for Ingmar Berman -he could so easily do all ten.  This is actually one of his best minor works (Sourires d'une nuit d'été). Elsewhere, I have suggested that as cinema began Sweden grasped it more surely than most countries. And now, past the end, who else can persuade you that the medium must be saved?"
Cannes 1956 : Prix du "Best Poetic Humor" !!! à Ingmar Bergman
Évaluation Mediafilm
. Cote 2 : remarquable

Toutes les informations sur le film sur IMDB
Visionné, la première fois, le 9 novembre 1988 au cinéma St-André-des-Arts à Paris
Mon 242ème film visionné de la liste des 1001 films du livre de Schneider

Aucun commentaire:

Publier un commentaire