vendredi 21 septembre 2012

Kazan. Intrégrale 18. The Visitors

18. The Visitors
Titre français : Les visiteurs

1972
Avec James Woods (son 1er  de 134 films), Patricia Joyce, Steve Railsback (son 1er de 82 films), Chico Martinez, Patrick McVey

Kazan ne s'intéresse plus au cinéma. Depuis America, America tourné en 1962 il y a, chez lui, une importante baisse de régime. Sa vie prend un autre tournant. Il abandonne la direction théâtrale, la réalisation cinématographique et ne se voue plus qu'à l'écriture : en 20 ans, de 1962 à 1982, 7 romans contre 3 films.
Avec The Visitors, Kazan tourne le dos à Hollywood et tourne un film à petit budget - autour de $200 000. Il engage, en contournant les syndicats, des comédiens qui n'ont jamais tourné et concentre son action dans sa ferme du Connecticut.  
Mais il reste fidèle  à un de ses grands thèmes lié à son histoire personnelle: la dénonciation - est-elle jamais acceptable?
Dans ce film retour-du-Vietnam, un des premiers à traiter des séquelles de ce conflit chez les soldats américains, Kazan nous offre un remarquable huis-clos angoissant et étouffant. La montée de la tension est palpable à tous les moments du film - une violence couve et va faire éruption.
Il est touchant de voir Kazan tourné comme s'il était un jeune cinéaste appartenant à cette génération  qui a tourné le dos à la production "main stream" d'Hollywood - les Scorsese, Cassavettes, Coppola, etc. Suite logique : peu de distribution et échec commercial. Voir résumé, analyse et critique du film sur l'excellent site dvdclassik

Aucun commentaire:

Publier un commentaire