mercredi 4 juillet 2012

Excentris. Zeitlin : Beasts of the Southern Wild

Cinéma Excentris Montréal : Dès le 13 juillet.
Beasts of the Southern Wild  (Les bêtes du sud sauvage ) (2011) de Benh Zeitlin
Avec Quvenzhané Wallis (Hushpuppy), Dwight Henry (Wink, le père), Levy Aeasterly, Lowell Landes, Pamela Harper, Gina MontanaJ
Festival de Cannes 2012 : Quatre prix dont celui de la Caméra d'or
Festival de Sundance 2012 : Deux prix dont le Grand Prix du Jury

Elle s'appelle Hushpuppy (pas le chien, ni les souliers mais un beignet de maïs cuit dans la friture, the "cornerstone of the Southern cuisine"). Elle a 6 ans. Elle  vit à côté de son père dans un bidonville dans un bayou du sud de la Louisiane. C'est à peu près la fin du monde suite à des catastrophes climatiques qui ont la particularité de remettre au monde des aurochs, sorte de sangliers préhistoriques qui déferlent sur le continent. Elle doit survivre. Elle survit.
Premier film de Benh Zeitlin, Les bêtes du sud sauvage se présente comme un immense tableau baroque d'une espèce en voie de disparition - Hushpuppy ne dessine-t-elle pas sur les murs de son "shack" des images destinées aux archéologues du futur afin qu'ils sachent qu'ici vivaient le peuple de Bathtub - un bayou du sud profond. Vous serez profondément touché par cette fresque au bord de l'apocalypse mais à hauteur de vue d'une petite fille, admirablement interprétée par cette improbable Quvenzhané, découverte par hasard après plus de 4000 auditions.

Je rêverais d'être cet archéologue du futur tombant sur cet immense amoncellement d’artéfacts de la vie contemporaine utilisés pour construire ce Bathtub, le plus crado des bidonvilles - un chef d'oeuvre de réalisation  artistique. Je verrais ces oeuvres exposées dans n'importe quel musée d'art contemporain. J'espère que quelqu'un quelque part y a pensé.






Aucun commentaire:

Publier un commentaire