mardi 10 juillet 2012

Excentris. Hansen-Love : Un amour de jeunesse

Cinéma Excentris Montréal : Dès le 13 juillet.


Un amour de jeunesse (2011) de Mia Hansen-Love
Avec Lola Créton (Camille), Sebastian Urzendowsky (Sullivan), Magne-Havard Brekke (Lorenz) et Valérie Bonneton (la mère de Camille)


Sullivan, en sortant d'une séance de cinéma, critique le film que Camille aime tant en disant que ce film est tellement français, ce qui déclenche un bon moment d'hilarité dans la salle parce qu'en fait le film même dans lequel il joue est typique de ce "tellement français". On ne va quand même  pas bouder notre plaisir parce qu'on passe réellement un bon moment en compagnie de cette Camille qui se délite au contact de son premier grand amour -  un premier amour indélébile comme la rumeur publique veut nous faire croire que c'est la destinée de tous les premiers amours.
Mais bon, un film sympa mais ça ne casse pas trois pattes à un canard. Un traitement tout ce qu'il  y a de plus conventionnel - un peu Arlequin sur les bords avec cette histoire d'amour entre Camille et ce beau vieux professeur d'architecture norvégien (on pense un peu à Klaus Kinski) qui vient "paterner" cette Camille qui a 15 ans au début du film et qui n'en a pas plus, à la fin du film, 9 ans plus tard.

Aucun commentaire:

Publier un commentaire