mardi 7 décembre 2010

Intégrale Kurosawa. 7ème film : L'ange ivre

Septième film de l'intégrale Kurosawa

Yoidore tenshi (Drunken Angel) (L'ange ivre) sorti le 27 avril 1948
Avec Toshiro Mifune (1er film avec K.) et Takashi Shimura (déjà son 6ème film avec K.).
Deux des plus prolifiques acteurs de l'histoire du cinéma japonais (plus de 400 films à eux deux), je voulais dire plus grands mais ma connaissance du cinéma japonais est trop sommaire.

Premier grand film de Kurosawa. Selon lui, son premier film totalement  personnel. On y retrouve le prototype de plusieurs de ses films : le duel.
L'ange ivre, c'est l'histoire d'une confrontation entre un médecin alcoolique (l'ange du titre) et un petit pégreux atteint de tuberculose dans un quartier déshérité baignant dans les miasmes d'un marécage infect. Cet étang est au coeur du film; tel un léviathan, il menace d'y engloutir les téméraires qui s'en approchent de trop près.
Au coeur du film également par sa force symbolique.Mais l'analogie est un peu trop appuyée entre cet étang putride et les yakuza du quartier.
J'ai un peu de problème avec la trame musicale du film : la valse des coucous me tombe royalement sur les nerfs et la pièce, The Jungle Boogie, composée par Kurosawa, m'apparaît complètement tonitruante et "off-beat". J'ai souvent de la difficulté avec certains éléments musicaux de Kuro - je pense,entre autre, à l'extrait de Carmen de Bizet dans Un merveilleux dimanche - débandant, si j'ose dire.
Mifune et Shimura portent ce film à bout de bras - des performances inoubliables.

2 commentaires:

  1. très bon film de kurosawa qui annonce les chef d'œuvres qui vont suivre

    RépondreEffacer
  2. Comme vous dites: à partir de ce moment, que des merveilles (hormis peut-être "Chronique d'un être vivant/Vivre dans la peur"). Le meilleur reste à venir.

    RépondreEffacer