dimanche 17 octobre 2010

Intégrale Kurosawa : 1er film. La légende du judo - 1

Premier film de l'intégrale Kurosa

Sugata Sanshirô (Judo Saga) (La légende du judo - 1) sorti le 25 mars 1943

Début du voyage au pays de Kurosawa : fébrilité et excitation. Trente-deux films à  parcourir.

J'ai beaucoup de chance. Criterion vient de publier, dans sa collection Eclipse, les 4 premiers films de Kurosawa, remastérisé et avec un sous-titrage anglais amélioré. J'aime beaucoup cette collection qui ressort les films introuvables sur le marché des grands réalisateurs.
Film tourné pendant la guerre. Kurosawa a dû faire des miracles pour trouver un créneau scénaristique afin de satisfaire la censure militaire japonaise. Son plaisir ainsi que celui de ses collègues lorsque le régime militariste est renversé par les Américains qui leur permettra de se libérer du carcan de la censure.
Kurosawa choisit d'adapter un roman de Tsuneo Tomita relatant les origines de l'implantation du judo au Japon à la fin du 19ème siècle alors que les arts martiaux sont dominés par  le ji-jitsu.
On sent que Kurosawa a déjà beaucoup de métier, ayant travaillé pendant plusieurs années à titre d'assistant-directeur du grand Kajirô Yamamoto. On retrouve déjà, dans ce premier film, la stylistique qui imprégnera toute son oeuvre.
Une belle expérience esthétique : le dernier duel entre Sugata et le mystérieux Higaki, sorte de Johnny Depp sorti d'un film de Tim Burton. Pour ce duel, un noir et blanc presque "solarisé" d'une plaine aux herbes longues balayées par le vent; ce vent qui est un leitmotiv dans l'oeuvre de Kurosawa.

2 commentaires:

  1. Beau premier film en effet avec celui qui sera l'autre acteur fétiche de Kurosawa: Takashi Shimura.

    Depuis le temps que j'attendais cette intégrale !

    RépondreEffacer
  2. Ah Kurosawa! Un parcours magnifique vous attend, je comprends votre excitation! Et quelle belle entrée en la matière que ce long métrage, maladroit certes, mais d'une beauté que l'on retrouvera dans chacun des films du maître...

    Je vous souhaite bien du plaisir! Et je serai moi aussi fort curieux de suivre vos impressions post-visionnage!

    RépondreEffacer