mercredi 6 octobre 2010

Bergman : 40ème film. Sarabande

Poursuite et fin de l'intégrale Bergman : 40ème film

Sarabanda film réalisé pour la télévision en 2003
Avec Erland Josephson, Liv Ullman, Borje Ahlstedt, Julia Dufvenius

Voilà, je suis arrivé au bout de la filmographie de Bergman. Un an à fréquenter le maître de Farö, l'ile  où il passa les 40 dernières années de sa vie, à voir ses films, à lire sur son oeuvre et sur sa vie, à visionner des dizaines de documentaires traitant de sa prestigieuse carrière. J'ai le sentiment d'une grande séparation.
Dans le documentaire (I Bergmans regi) qui accompagne ce film, on voit Bergman, assis au milieu de ses quatre acteurs, la veille du début du tournage, annonçant aux journalistes présents qu'il s'apprête à tourner le dernier film de sa vie. Il a 85 ans. On sait, que cette fois-ci, il dit vrai; ce qui teinte d'une grande mélancolie le visionnement de Sarabande.
Sarabande : quatre acteurs, dix dialogues, un prologue et un épilogue durant lesquels Liv Ullman s'adresse directement à nous. Un retour, 30 ans plus tard, au pays de "Marianne et Johan" de Scènes de la vie conjugale; prétexte pour faire l'autopsie des rapports parents-enfants.
Une scène mémorable, une des plus touchantes de toute l'oeuvre de Bergman. Deux vieilles personnes (Ullman et Josephson), nus, dans les bras l'un de l'autre.
Film  dédicacé à Ingrid, sa dernière femme, décédée.  Celle pour qui son  amour fut tellement immense qu'il en vint à modifier sa perception de la mort. Il croira jusqu'à son décès qu'il reverra son Ingrid dans l'au-delà; pour quelqu'un dont l'oeuvre est marquée par l'absence de Dieu, c'est un sacré pied-de-nez qu'il nous fait.

Aucun commentaire:

Publier un commentaire