dimanche 30 mai 2010

174. Fosse : All That Jazz

1001 films : All That Jazz
Titre français : Que le spectacle commence


Film américain réalisé en 1979 par Bob Fosse (1927-1987)
Avec Roy Scheider, Jessica Lange, Leland Palmer, Ann Reinking

Je n'avais pas vraiment aimé ce film il y a trente ans et idem pour aujourd'hui.
N'aime pas beaucoup ces films au personnage central ultra-narcissique, surtout en sachant que ce Joe Gideon est la personnification du réalisateur Bob Fosse. On ne peut pas toujours réussir à rejouer Huit et demi et s'en tirer aussi magistralement que Fellini.
Toute l'histoire du film est fortement teintée par l'expérience de mort imminente vécue par le réalisateur 4 ans auparavant lors d'une opération à coeur ouvert. Dans le film, Fosse a tout simplement décidé de pousser l'expérience au point de non-retour. Ce qui nous vaut, pour conclure le film, un bon mais interminable numéro de "musical"  intitulé Bye Bye Life que vous pouvez voir sur You tube.
Autre ratage : les séquences avec l'ange de la mort (Jessica Lange)... d'un cucu!
Ma séquence préférée du film : le numéro de danse du père et de la fille - un rare moment de tendresse dans ce monument d'égocentrisme.

Oscars 1980 : Quatre statuettes mineures : décor, musique, costume, montage
Cannes 1980 : Palme d'or (!!!) du meilleur film ex-aequo avec Kagemusha de Akira Kurosawa
Évaluation IMDB : 7,6 sur 10 par 9302 votants
Toutes les informations sur le film sur IMDB
Visionné, la première fois, au cinéma Berri à Montréal le 30 octobre 1980
Deux semaines avant de voir ce film, j'avais fait ma première visite à New York durant laquelle j'ai vu, sur Broadway, au Ambassador Theatre, la comédie musicale de Bob Fosse, Dancin'   dont certains éléments ont été repris dans All That Jazz. Dancin' est une comédie musicale qui retrace l'histoire de la danse aux USA. A contribué à développer mon engouement pour la danse au point où j'ai commencé à suivre des cours de danse  Contact Improvisation  qu'on appelait à Montréal en ce temps-là la "danse contact". Brève carrière.
Mon 174ème film visionné de la liste des 1001 films de Schneider

Aucun commentaire:

Publier un commentaire