lundi 5 avril 2010

Bergman. 21ème film

Poursuite de l'intégrale Bergman. 21ème film

Nattvardsgästerna (Les communiants) réalisé en 1962
Le plus désespéré des films de Bergman. Un film dur, froid, tourné au coeur de l'hiver suédois dans une région désolée. Le titre anglais est Winter Light.
Les personnages sont poussés au bout d'eux-mêmes sans résurrection en vue, tout au contraire, le suicide semblant être la seule issue possible.
On assiste à une des scènes de rejet amoureux (entre Gunnar Bjornstrand et Ingrid Thulin) les plus dures que j'aie jamais vue au cinéma. La décomposition du visage de Thulin pendant la séquence nous atteint au coeur.
Dieu est muet et l'amour ne nous sauvera pas.

4 commentaires:

  1. Bien que celle de Bergman soit encore loin d'être terminée, quelle est la prochaine intégrale au programme ? Bresson ? Antonioni ? Tarkovski ? Tarr ? Pasolini ? etc...

    RépondreEffacer
  2. J'avais pensé à Pasolini, puis à Antonioni mais une offre incroyable sur EBay m'a fait choisir Kurosawa, un autre des mes réalisateurs fétiches.
    L'offre? 33 dvd (l'oeuvre complète moins 2) de Kurosawa pour 60 Euros - irrésistible. Donc, dans quelques mois je deviens Japonais; ce qui tombera bien puisque ma fille entre en Études est-asiatiques, japonais à l'Université de Montréal en septembre prochain.

    RépondreEffacer
  3. Je serai bien entendu ton plus fidèle lecteur !



    PS: Fais moi signe quand tu auras avancé tes pions sur l'idée d'un "comité de cinéphiles" pour la prochaine édition des 1000 films du XXème siècle. D'ici là, l'envie d'une bière me sera peut-être venue. lol

    RépondreEffacer
  4. Et un bon anniversaire à Max von Sydow !

    RépondreEffacer