jeudi 22 avril 2010

965ème film - bis

Vu en dvd mon 965ème film-bis de la liste des 1001 films à voir de Schneider

In a Lonely Place (Le violent), film américain réalisé en 1950 par Nicholas Ray

D'abord, pourquoi 965-bis. Je croyais avoir vu ce film en juin 1980, je m'apprêtais à en faire une chronique jusqu'au moment où je me suis rendu compte que j'avais pris un autre film de Ray, tourné en 1950, Born to Be Bad, pour In a Lonely Place. Je ne sais pas si c'est clair mais ce que je sais c'est que ma liste piétine. Misère! Mais, au moins, c'est pour un excellent film.
Un bizarre de film qui nous mène en bateau au début. D'entrée de jeu, tous les ingrédients sont mis en place pour nous orienter vers un film noir typique, la gueule de Bogart n'étant pas le moindre de ces ingrédients. Puis, graduellement, on glisse vers un film d'amour pimenté par des accès colériques de Bogart qui, le moins que l'on puisse dire, a la mèche courte.
Une performance magistrale de Bogart, à côté de laquelle l'on ne peut que souligner la pâleur de celle de Gloria Grahame. Bogart au sommet.
Incongruité : dans le film, Bogart boit du Ginger Ale lui qui est mort d'avoir bu au-delà de 40 000 bourbons.
Personnage surprenant : la femme du détective, diplômée en psychologie, qui a des réparties d'un autre âge - celui des années 1970. Adorable, cette Jeff Donnell.


1 commentaire:

  1. J'ai beaucoup aimé la prestation de Bogart dans ce film. Autrement, c'est du Ray, c'est donc bien fait.

    RépondreEffacer