mercredi 10 mars 2010

Bergman. 18ème film

Poursuite de l'intégrale Bergman. 18ème film.
Jungfrukällan (La source) réalisé en 1960.

À 18 ans, ce fut ma porte d'entrée dans l'univers de Bergman. J'en fus bouleversé pendant plusieurs jours.
Quel scénario épuré - l'essentiel.
Histoire élaborée à partir d'une chanson folklorique suédoise du 13ème siècle que Bergman avait étudiée lors de ses études universitaires.
Nous sommes au moyen âge, le christianisme s'introduit lentement dans la société suédoise remplaçant la pratique du paganisme. Une jeune fille va à la ville y faire des dévotions mais en route elle rencontre l'abîme. Je n'en dis pas plus sinon que jamais on ne pourra illustrer aussi bien l'adage qui dit que la vengeance est un plat qui se mange froid.

Deux acteurs brûlent carrément l'écran :
Max von Sydow, l'acteur sans âge. Il est déjà vieux dans ce film tourné en 1959 et dire que je l'ai vu hier dans le dernier Scorsese.
Gunnel Lindblom, une actrice de second rôle chez Bergman, est envoutante dans ce film.

Un sous-produit du film de Bergman : cette ballade chantée par Isabelle Audret


Un peu de littérature.
Dans une entrevue radiophonique de 1960 (en parallèle avec l'intégrale Bergman en cours, je lis l'oeuvre totale sur ce cinéaste, The Ingmar Bergman Archives), Ingmar Bergman faisait part de ses préférences littéraires; en tête de liste, Les gens de Hemsö de August Strindberg (1849-1912) qui, comme par hasard, se retrouve sur ma table de chevet... le livre, pas Strindberg...

2 commentaires:

  1. On ne sait trop que louer dans ce film admirable (poème cinématographique dont TARKOVSKI s'est souvenu pour son SACRIFICE). Karin, jouée par la merveilleuse Birgitta Pettersson, y déploit toute l'étendue de son lyrisme, de la fausse ingénuité à l'horreur offusquée. Quand au jeune garçon (Ove Porath), son expressivité muette nous ramène au plus grand cinéma soviétique (DOVJENKO, DONSKOI). Un joyau.

    RépondreEffacer
  2. Merci pour cette contribution qui ajoute un nouvel éclairage à ce film. Récidivez, s.v.p.

    RépondreEffacer