jeudi 7 janvier 2010

Mon copain Fernand, un maniaque de cinéma qui souffre de cinéphilite aiguë comme moi, rentre d'un séjour à Paris où il a passé au peigne fin les vendeurs de dvd usagés. Il en revient avec une collecte de 45 films dont la presque intégrale de Bergman (33 films) achetée à la FNAC pour 99 euros. Il me rapporte, ô bonheur, 1 film de Bergman absent de ma collection : Sonate d'automne et un introuvable en Amérique qui fait partie de ma liste des absents des 1001 films de Schneider : Conte d'hiver d'Éric Rohmer. Et un petit cadeau avec ça : Allemagne, année zéro de Rossellini que j'ai vu à Paris en 1988 lors de ma demi-année sabbatique passée à Paris.

Aucun commentaire:

Publier un commentaire