vendredi 22 janvier 2010

Je viens de voir en dvd mon 37ème film de Bergman, Fangelse (Prison ou Devil's Wanton) tourné en 1949. Une oeuvre mal ficelée, mal actée (Stig Olin est une vraie catastrophe mais on lui pardonne beaucoup parce qu'il est le père de la superbe Lena Olin, la fille au chapeau dans L'insoutenable légèreté de l'être de Philip Kaufman), la moins intéressante de ses oeuvres mineures, celles tournées dans les années 1940. Je retourne devant mon écran continuer mon intégrale Bergman; j'en suis rendu à Det sjunde inseglet (Le septième sceau) (1957).

Aucun commentaire:

Publier un commentaire