vendredi 13 novembre 2009

149. Wilder : Some Like It Hot

1001 films : Some Like It Hot
Titre français : Certains l'aiment chaud
En fait, la traduction correcte devrait être : Certains aiment le Jazz Hot
Les 1000 meilleurs films du 20ème siècle
Top 100

Film américain réalisé en 1959 par Billy Wilder (1906-2002)
Avec Marilyn Monroe, Tony Curtis, Jack Lemmon, George Raft
Ne lisez pas cela - Je suis passablement de mauvaise foi.

Encore un bon film américain que je n'ai pas su aimer à l'époque. Il faut savoir que les années 1970 ont été pour moi une décennie de cinéphilie intense orientée presque exclusivement sur le cinéma d'auteur et le cinéma du monde (sous-entendu, non-américain).
Je me souviens avoir vu ce film avec un oeil goguenard, sans vraiment être intéressé par cette comédie burlesque interprétée par des acteurs qui me laissaient indifférents, si, si même la "gorgeuse" Marilyn, que je trouvais d'une telle insipidité. Encore une fois, un rôle de nunuche. Pauvre petite, marquée au fer rouge du machisme masculin (oui, je sais, pléonasme), à jamais ancrée dans des rôles de plantureuse blonde insignifiante.

Je viens de revoir ce film. Mon commentaire demeure. Je ne sais toujours pas aimé ce type de cinéma américain probablement parce que j'en ai trop vu. Pour moi, ça demeure du gros burlesque qui peut, à l'occasion me faire sourire, mais qui, au grand jamais, ne me fera crier au génie. Au 15ème rang des meilleurs films du 20ième siècle!!!, je rêve ou quoi. Je le reculerais dans la liste de 200 ou 300 rangs. Mais malgré tout cela, quelques séquences anthologiques : le spot qui déshabille Marilyn dans le plus habillé des streapteases, le tango entre Daphnée (Jack Lemmon) et Osgood (Joe E.. Bronw) et la réplique qui clotûre le film.


Lecture cinéphilique en cours :
J'adore, de temps à autre, faire une plongée dans ma collection des Cahiers du Cinéma dont je possède les 400 premiers numéros. J'aime bien relire intégralement un des Cahiers "jaune"; la collection"jaune" s'étend jusqu'au numéro 159 - octobre 1964 .
Lecture intégrale du numéro 50 (août-septembre 1955) des Cahiers du Cinéma.
Des textes de Roberto Rossellini, François Truffaut, André Bazin, Jean Epstein, Abel Gance et un long texte sur la mort de Jean Vigo. Du bonbon, tout ça.
Betsy Blair et Ernest Borgnine dans Marty de Delbert Mann

Oscar 1960 : une statuette pour les meilleurs costumes (bof, on s'en tape!)
Évaluation IMDB : 8,4 sur 10 par 61 404 votants.
Au 78ème rang des meilleurs films de tous les temps selon les votants de IMDB
Toutes les informations sur le film sur IMDB
Visionné, la première fois, le 10 juin 1977 à la télévision à MontréalEn fait, je devais être dans l'appartement de mon amie à Longueuil (banlieue sud de Montréal). Nous nous préparions à faire le plus gros voyage de notre vie : rien de moins que le tour de la Méditerranée en auto!!! Il fallait être totalement ignorant des problèmes géopolitiques de cette partie du globe pour croire une telle chose possible. Ah! la naïveté des jeunes voyageurs qui permet d'ouvrir des fenêtres sur d'autres ailleurs
Mon 149ème film des 1001 films de Schneider

2 commentaires:

  1. salut !!!
    je suis du même avis que toi je le trouve énormément surestime.
    en même temps je n'aime pas trop ce style de film .

    RépondreEffacer
  2. Surestimé évidemment. Mais plaisant.

    Cependant, Monroe a rarement été aussi désirable.

    RépondreEffacer