mercredi 10 octobre 2007

54. Capra : Mr. Deeds Goes to Town

1001 films  : Mr. Deeds Goes to Town

Film américain réalisé en 1936 par Frank Capra (1897-1991)
Avec Gary Cooper (Longellow Deeds), Jean Arthur, George Bancroft et Lionel Stander

Transposition pour adultes de la bande dessinée de Disney, Le rat des champs et le rat des villes.
Le grand poète de la campagne (Longfellow Deeds), du Vermont, je crois, au coeur sensible et tellement authentique qui débarque dans le monstre froid, impersonnel et malfaisant de la grande ville, New York. Après 10 minutes de celluloid, tout était joué. Le coeur allait gagner sur la raison. Et vive les topinambours!!
Certaines scènes valent à elles seules le film :
Gary Cooper qui accompagne au tuba Jean Arthur qui tambourine Swanee River sur un banc de Central Park.
La lecture du poème de Deeds dans lequel il fait sa demande en mariage à Arthur. Sniff!
L'inévitable procès qui dure une éternité brise toute la dynamique du film. Les scènes de tribunal, longues et laborieuses, quoique à certains moments assez drôles, nous mèneront à la conclusion que nous connaissions depuis le tout début du procès : la victoire du rat des champs.
Gary Cooper, dans les scènes du procès, est complètement à côté de ses pompes. On voit très bien que les plans de Cooper ont été tournés ailleurs tant ses mimiques sont inappropriées ou grotesques.
Il m'arrive quelquefois d'être totalement injuste avec un film en ignorant son contexte historique. C'est le cas ici. Je suis incapable de me dégager de la fournée de stéréotypes servie par cette histoire. Qu'il ait plus de 70 ans, n'y fait rien.
Cette attitude est peut-être induite par ma présente lecture du livre de Al Gore, Une vérité qui dérange ou serait-ce plutôt une vérité qui dérape. Ce document est tellement farci de clichés et de bons sentiments "écolo-ma-pauvre-planète-qui-meurt" et d'erreurs grossières que j'enrage. Al Gore, le Longfellow Deeds de l'environnement, discrédite une lutte écologique incontournable par sa niaiserie éditoriale. Et le film qui a gagné des tas de prix dont le Oscar 2006 pour le meilleur documentaire : Good Grief comme dirait Charlie Brown.

Oscars 1937 : statuette pour la meilleure réalisation à Frank Capra
Venise 1936 : Prix spécial à Frank Capra
Évaluation IMDB : 8 sur 10 par 9577 votants
Toutes les informations sur le film sur IMDB
Visionné, la première fois, en mai 1969 à la télévision à Québec
Mon 54ème film visionné de la liste des 1001 films du livre de Schneider

Aucun commentaire:

Publier un commentaire